Mon chat a peur de moi

Depuis que vous avez votre chat vous remarqué qu’il a peur de vous ? Vous ne savez pas à quoi cela est dû ? Voici quelques éléments de réponse qui pourront vous aider à comprendre ce qui se passe dans la tête de votre animal de compagnie.

Pourquoi est-ce que mon chat a peur de moi ? 

Tout d’abord, il est important de savoir que tous les chats n’ont pas forcément un caractère câlin et sociable. Comme les humains, les chats ont des personnalités différentes. Il se peut donc que votre animal de compagnie soit tout simplement timide ou bien qu’il n’aime pas être pris dans les bras. À noter que certains ont besoin de plus de temps d’adaptation que d’autres. N’essayez donc pas de le forcer à venir dans vos bras dès les premiers jours, laissez lui le temps de s’adapter à sa nouvelle vie et à son nouveau maître. Avec le temps, il pourra prendre confiance en vous et sera peut-être plus enclin à se laisser porter et câliner.

Si vous avez adopté votre chat dans un refuge, une association ou bien que vous ne connaissez tout simplement pas son passé, il se peut qu’il ait été maltraité par l’humain et donc qu’il se méfie de vos gestes. Une fois qu’il aura compris que vous ne lui voulez aucun mal, il sera plus démonstratif avec vous.

aide chat peureux

Que faire si mon chat à peur de moi ? 

Dans un tout premier temps, un passage chez le vétérinaire s’impose. Pourquoi ? Tout simplement pour vérifier que la peur de votre chat n’a rien à voir avec une maladie ou une douleur spécifique. Une fois que vous vous serez assuré que votre animal est en bonne santé, vous allez pouvoir commencer à travailler sur son mal-être. Le vétérinaire pourra également vous orienter vers des produits apaisants tels que les diffuseurs Feliway qui sont utilisés pour calmer les chats.

Dans un tout premier temps, veillez à lui fournir un environnement aussi paisible que sûr. Pour s’épanouir, votre chat a définitivement besoin de sécurité, surtout si son passé a été tumultueux. Vous pouvez notamment lui réserver un endroit rien qu’à lui dans l’appartement (ou la maison) où il est sûr de ne pas être dérangé, sauf lorsque vous lui remplissez sa gamelle. Vous devez vous tenir à ce principe, lorsqu’il est dans son « refuge », ne le sollicitez pas. Lorsque vous lui parlez, mettez-vous le plus possible à sa hauteur pour ne pas exercer une domination sur lui, cela pourrait l’effrayer plus qu’autre chose. N’hésitez pas à jouer avec lui pour lui permettre de se sociabiliser un peu plus.

Si après plusieurs semaines, vous remarquez que la situation ne va pas en s’arrangeant, vous pouvez faire appel aux services d’un comportementaliste félin.

Note actuelle
Donnez une note à cet article :
[Total: 2 Average: 2]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.